Ensemble, faisons du handicap une force pour l'emploi

La Voix Eco – vendredi 12/11/2010
Crédit Photo Stéphane Mortagne – Après un passage par le GEIQ Emploi et Handicap, Karim Benidir a trouvé un emploi au Crédit Agricole.

La semaine pour l’emploi des personnes handicapées démarre lundi. Depuis dix ans, le groupement d’employeurs Emploi et Handicap travaille à l’intégration des travailleurs handicapés dans les entreprises.

Karim Benidir est heureux. Il vient d’être recruté en tant que conseiller clientèle par le Crédit Agricole. Il travaille sur la plate-forme téléphonique de Lambersart. Mais il y a quelques mois, il ne savait pas de quoi son avenir professionnel serait fait. « J’ai travaillé dans la restauration pendant une quinzaine d’années. J’étais devenu responsable de réception. Mais j’ai eu des problèmes de dos, une hernie discale, et je ne pouvais plus travailler dans ce secteur. »

Freins levés

Il réfléchit alors à sa reconversion. Le secteur bancaire l’intéresse, mais Karim Benidir est autodidacte. « Les établissements bancaires recrutent à bac + 2. Moi, j’avais juste un niveau bac. » Il est rapidement orienté vers le GEIQ Emploi et Handicap (1). Il suit une formation de six mois qui débouche sur un emploi au Crédit Agricole. « L’intervention du GEIQ a permis de lever les freins à ma reconversion. »

Le manque de formation des personnes handicapées est l’un des problèmes à leur embauche. « 80 % d’entre elles n’ont pas le bac », explique François Delannoy, directeur du GEIQ Emploi et Handicap. La mission de cette structure créée il y a dix ans, c’est justement de mettre en adéquation les compétences des demandeurs d’emploi et les besoins des entreprises. Actuellement, une quinzaine d’entreprises ont adhéré à ce groupement d’employeurs. Concrètement, le GEIQ présélectionne les candidats, gère les modalités administratives des contrats, met en place les plans de formation qui durent de 3 à 24 mois… Depuis sa création, plus de 150 salariés ont ainsi été pris en charge par le GEIQ. « Nous montons le parcours de professionnalisation. Les personnes sont formées au sein des entreprises adhérentes au groupement. À l’issue de leur formation, 80 % des personnes concernées décrochent un emploi, dans la société dans laquelle elles ont été formées ou ailleurs », précise François Delannoy. « Nous travaillons essentiellement dans la métropole lilloise, mais nous aimerions mener une action plus régionale. »

1. Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification Emploi et Handicap. Téléphone : 03 59 31 81 47. Site : https://www.emploi-et-handicap.com

PAR VALÉRIE SAUVAGE